Quels sont les symptômes d’un trouble alimentaire ? Par psychologue spécialisée TCA.

symptômes d'un trouble alimentaire

             Vous vous demandez si vous présentez les symptômes d’un trouble alimentaire. Vous vous questionnez sur vos comportements alimentaires. Dans cet article je vous présente les symptômes des principaux troubles alimentaires (TCA ou trouble du comportement alimentaire). Les principaux TCA sont l‘anorexie mentale, la boulimie et l’hyperphagie boulimique. Je vais vous présenter pour chacun d’eux les symptômes et dans une dernière partie les troubles alimentaires moins connus.

Symptômes de l'anorexie mentale :

Ici, je vais vous parler de l’anorexie qui correspond à un trouble du comportement alimentaire, et non à une restriction en lien avec une maladie somatique, une prise de traitement ou une autre pathologie. L’anorexie mentale correspond à une quête perpétuelle de minceur et elle est associée à une peur maladive des conséquences de l’alimentation (le plus souvent une crainte de prendre du poids ou devenir obèse) (Paquin Hodge, Saint Hilaire, Thaler et Steiger, 2020).

Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux DSM-V (APA, 2013) note 3 critères indispensables au diagnostic d’anorexie mentale : 

  • Restriction des apports énergétiques en dessous de ses besoins physiologiques.
  • Peur de prendre du poids ou de perdre le contrôle, comportements visant à éviter la prise de poids.
  • Altération de la perception de son poids et de la forme de son corps. Une importance excessive accordée au poids ou au corps dans l’estime de soi.

Attention, il existe deux formes d’anorexie mentale : 

  • le sous-type restrictif : régime alimentaire très strict combiné à une routine d’activité physique. Le but est de minimiser ses apports et maximiser ses dépenses. Les comportements sont rigides et ritualisés.
  • le sous-type avec orgies alimentaires et purges :
    il y a également des règles strictes. Il y a également des comportements compensatoires (vomissements, abus de laxatifs/diurétiques/lavements ou jeûnes lorsqu’on a l’impression d’avoir trop mangé ou lors des orgies alimentaires).

Symptômes de la boulimie :

Tout comme dans l’anorexie mentale, la personne va tenter de restreindre son alimentation à cause de préoccupations extrêmes envers son propre poids et son corps.

La personne se restreint puis il y a des épisodes de perte de contrôle avec une absorption excessive et impulsive d’une grande quantité de nourriture en très peu de temps (généralement en moins deux heures) (Pelletier, 2020).

Ces crises de boulimie peuvent survenir suite à de trop grandes restrictions ou lors d’émotions intenses. La personne peut ressentir un plaisir intense lors de la crise puis une grande culpabilité, de la honte, du dégoût, de la colère … 

Dans le trouble boulimique, il existe des comportements compensatoires ; vomissements, purgatifs (laxatifs, lavements, diurétiques), coupe-faim, brûleurs de graisse, jeûne, restriction, exercice physique excessif …

Dans les troubles boulimiques, il y a un cercle vicieux qui s’installe qu’on appelle le cycle de la restriction-boulimie. Il est de plus en plus difficile de reconnaître ses signaux alimentaires

Symptômes de l'hyperphagie boulimique :

L’hyperphagie boulimique se caractérise par des épisodes de compulsions alimentaires. Vous pouvez lire également mon article : Pourquoi j’ai des compulsions alimentaires. La personne perd le contrôle de la quantité et du temps. Par contre, il n’y a pas de comportements compensatoires pour éviter la prise de poids. Il y a une réelle détresse générée par ces comportements alimentaires qui entraîne une préoccupation excessive pour le poids et la forme du corps (Gagnon-Girouard et Ouellet, 2020). 
Il existe 5 critères diagnostiques :
1) la survenue récurrente de compulsions alimentaires
2) la qualité particulière de ces épisodes
3) une détresse significative causée par les symptômes
4) une fréquence significative des crises (au moins une fois par semaine pendant trois mois)
5) l’absence de comportements compensatoires. 
Il est important d’évaluer la quantité consommée, la durée des crises et le sentiment de perte de contrôle. 

Les troubles alimentaires moins connus :

Il existe d’autres symptômes de trouble alimentaire dont la prévalence est moins élevée.

  • L’anorexie atypique : il s’agit d’une anorexie qui ne répond pas à tous les critères de l’anorexie mentale.
  • Boulimie de faible fréquence ou de durée limitée : remplit tous les critères de la boulimie, mais les crises et les comportements compensatoires sont présents en moyenne moins d’une fois par semaine ou pendant moins de trois mois.
  • Accès hyperphagiques de faible fréquence ou de durée limitée : remplit tous les critères du trouble d’accès hyperphagiques, mais leur fréquence est en moyenne moins d’une fois par mois ou pendant moins de trois mois.
  • Trouble purgatif : se caractérise par un comportement purgatif récurrent visant à influencer le poids ou la forme du corps en l’absence d’accès hyperphagiques.
  • Syndrome d’alimentation nocturne : ingestion d’aliments le soir et la nuit se manifestant par une consommation d’au moins des apports journaliers après le repas du soir ou au moins deux épisodes par semaine
    d’ingestion alimentaire lors de réveils nocturnes.

Que faire ?

Symptômes d'un trouble alimentaire

Si vous vous retrouvez dans ces critères ou si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter un professionnel (votre médecin généraliste, un psychiatre, un psychologue). Aucun régime ou rééquilibrage alimentaire ne peuvent arranger la situation, au contraire. Il y a une augmentation de la prévalence des TCA, l’anorexie mentale concerne environ 1.4% des femmes et 0.2% des hommes. L’hyperphagie boulimique concerne 3 à 5% de la population. Vous n’êtes pas seul(e), vous n’êtes pas un cas désespéré. Un professionnel prendra le temps de vous écouter et de vous accompagner. 

Si vous avez besoin de plus de renseignements ou des questions, n’hésitez pas à me contacter. Je vous conseille également les pages Instagram de @planetepsy.tca et de @cindyrajot

Bibliographie :

références tirées du livre suivant

Aimé, A., Maïano, C & Ricard, M.M. (2020). Les troubles des conduites alimentaires : du diagnostic aux traitements. Les presses de l’université de Montréal. 

psychologue à tours

1 réflexion sur “Quels sont les symptômes d’un trouble alimentaire ? Par psychologue spécialisée TCA.”

  1. Ping : Boulimie : 5 conseils pour stopper les crises de boulimie

Les commentaires sont fermés.