Le travail psychologique pour guérir des TCA. Par Sarah Latouche, psychologue spécialisée TCA.

guérir des TCA

Pour guérir des TCA, il est important d’agir sur différents pans. Comme nous avons pu le voir dans l’article précédent, les causes des troubles du comportement alimentaire sont nombreuses et donc les pistes de traitement le sont également. Dans cet article, je vous propose de voir les différents éléments à travailler en psychothérapie

Pour guérir des TCA, on peut travailler sur le perfectionnisme.

Le perfectionnisme consiste à avoir des standards élevés que l’on maintient malgré les conséquences négatives qu’ils ont sur nous. On retrouve souvent la crainte excessive de l’erreur, les doutes quant à la qualité de leurs actions et l’établissement de standards personnels élevés (Farstad, McGeown et Von Ranson, 2016).

L'altération de l'image corporelle.

Ces altérations se caractérisent par un aspect perceptuel avec une distorsion dans la manière dont la taille du corps est perçue, et par un aspect plus affectif. Cet aspect affectif correspond aux attitudes, croyances et pensées vis-à-vis du corps qui influencent la manière de percevoir l’image corporelle (Hagman et al, 2015).

Le travail de l'impulsivité.

L’impulsivité est un trait de personnalité complexe qui contient différents facteurs. On retrouve l’urgence négative qui est la tendance à s’engager dans des comportements impulsifs face aux émotions négatives. L’autre trait de l’impulsivité est l’urgence positive, soit l’inverse des comportements impulsifs lors d’émotions positives.  Enfin, on note des difficultés à prévoir les conséquences de ses actes, la recherche de sensation forte et la difficulté à persévérer dans une tâche. Les personnes souffrant de TCA ne présentent pas chacun de ces traits. Il est important de les évaluer pour travail les comportements qui engendrent et maintiennent les TCA. 

Travailler sur la restriction alimentaire.

Les attitudes alimentaires restrictives et les comportements compensatoires contribuent au développement des TCA. Il est donc important de travailler d’un point de vue cognitif par rapport aux pensées autour des aliments et d’un point de vue comportementale par rapport aux comportements compensatoires. 

Travailler la gestion émotionnelle.

Les personnes souffrant de TCA peuvent présenter des difficultés à réguler leur état affectif et à contrôler leurs comportements lorsqu’elles sont en état de détresse émotionnelle qu’elles peinent à tolérer. Il va être important de voir ensemble le fonctionnement des émotions, apprendre à les identifier, à comprendre leur origine et enfin apprendre des techniques de gestion émotionnelle fonctionnelles. Il est possible également de travailler sur la gestion du stress et la tolérance à la détresse. 

Travail sur les comorbidités.

Les comorbidités correspondent à des pathologies qui peuvent cohabiter avec les TCA. On retrouve les troubles anxieux, les troubles de l’humeur (par exemple la dépression), les troubles de la personnalité et les addictions. Ces pathologies pouvaient être présentes avant l’apparition des TCA ou bien apparaître à la suite des TCA. Il est important de les traiter pour permettre l’amélioration des troubles du comportement alimentaire. 

Symptômes d'un trouble alimentaire

Il aurait été trop long d’expliquer en détail les techniques utilisées pour chaque partie. Cet article a surtout pour objectif de montrer l’importance du travail psychologique dans la guérison des troubles du comportement alimentaire. Les outils des thérapies cognitives et comportementales sont très efficaces sur l’ensemble de ces problématiques. Pour guérir des TCA, il est important de travailler auprès de différents professionnels (médecin, diététicienne, psychologue, …).

Bibliographie :

Farstad, S., McGeown, L. et Von Ranson, K. 2016. « Eating disorders and personality, 2014- 2016 : a systematic review and meta-analysis », Clinical Psychology Review, 46, 91-105.
Hagman, J. et al. 2015. « Body size overestimation and its association with body mass index, body dissatisfaction, and drive for thinness in anorexia nervosa ». Eating and Weight Disorders. Studies on Anorexia, Bulimia and Obesity. 4, 449-455.
Aimé, A., Maïano, C. et Ricard, M-M. 2020. Les troubles des conduites alimentaires : du diagnostics aux traitements. Presses de l’université de Montréal.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire. Si vous souhaitez prendre un rendez-vous en visio pour au départ faire un point sur vos troubles ou pour une prise en charge, cliquez sur le bouton contact ou prise de rendez-vous. 

psychologue à tours